8 Clés pour Passer un Bon Jeûne de Ramadan

Le mois de Ramadan approche.

Chez les musulmans, celui-ci est sacré : le Coran fut révélé durant ce mois : les portes du paradis divin sont ouvertes et les démons enchaînés. A l’instar du carême chez les Chrétiens, celui-ci est synonyme de spiritualité et de bilan. On s’y fixe des objectifs et l’on interroge notre relation au Divin, on fait preuve de générosité et d’ouverture d’esprit tout en se mettant à la place de ceux d’entre-nous qui souffrent d’un manque fondamental : manger.

Comme tout évènement, celui-ci se prépare. Ôbelle Magazine, vous donne donc quelques pistes pour passer un bon jeûne de Ramadan.

 

1. Je m’organise

La période de Ramadan ne vous dispense pas d’avoir à gérer votre vie. Travail, enfants, sorties sont toujours à l’ordre du jour. Il n’est pas possible de se faire moine :). Alors en reine (ou roi) de la maisonnée que vous êtes, vous le savez : il faut s’organiser. Ramadan est une période d’objectifs : lire entièrement le Coran, réfléchir à sa foi, à ses actions passées et celles à venir, réfléchir au dîner de rupture… demandent un plan d’attaque. Pour cela, utilisez les outils à votre disposition : votre calendrier. Répartissez les chapitres à lire, composez vos menus à l’avance, réfléchissez à vos participations aux prières collectives à la mosquée, à vos dons de nourriture (quel jour), de vêtements ou même de temps à venir. Avec la faim, vous ne serez plus tout à fait lucide et après manger vous serez facilement tentés par la « flemme ». Un planning précis, vous permettra d’atteindre vos objectifs. Soyez ambitieux dans votre organisation et vos projets mais laissez-vous de la latitude, en disant non à une chose prévue de temps en temps.

Pour vous aider, vous pouvez vous procurer ce « Ramadan Planner » de @sunnahplannerofficiel  By Mouslima Avenue Blog  en vente ICI chez Shiny Boutik

13332804_1124890490864566_2805897295476983004_n

 

 

2. Je m’adapte progressivement

Le jeûne de Ramadan a lieu en juin, période où les nuits sont courtes et les journées très longues. Pour éviter de trop souffrir les premiers jours, je prépare mon corps. En effet, manger avant 4h du matin et puis vers près de 22h, cela chamboule le corps. Pour amortir le choc, il vous suffit tout d’abord d’espacer vos repas : habituez-vous à manger plus tôt le matin quelque jours avant le début de la période de jeûne, et repoussez vos déjeuners et dîners. La sensation de faim à votre heure habituelle de repas s’estompera au fur et à mesure.

De plus, vous pouvez vous lancer dans une détox d’avant-Ramadan. Quatre jours avant de commencer, nettoyez l’intérieur de votre corps en faisant une mono-diète de trois jours. L’idéal est d’en faire une de trois jours et de profiter du quatrième jour pour profiter :) avant de commencer le jeûne. Vous trouverez d’excellents conseils dans cet article qui vous parle de détox d’après fêtes et cette vidéo qui vous explique le fonctionnement de la détox et vous donne quelques recettes.

 

3. Je fais attention à ce que je mange.

Comme depuis quelques années, Ramadan tombe en plein été, période où l’on mange toujours plus léger. Ramadan n’est pas une exception. L’orgie de nourriture et le gaspillage font malheureusement trop souvent parti du jeu. Or, ceux-ci sont au contraire au message même du jeûne : ressentir et mesure la détresse des affamés de la planète… Alors, cette année, on lutte contre le gaspillage. N’ayez pas les yeux plus gros que le ventre.

Cuisiner lorsque l’on a faim suit la même logique que faire les courses quand on a faim, nous voulons manger TOUT ce qui nous passe par la tête. Préparez vous un menu pour le mois, la semaine ou même la veille au soir après avoir mangé :) avec les idées claires.

Enfin, votre repas en plus d’être liquide doit être sucré pour compenser la perte d’énergie de la journée : optez pour des fruits et fruits secs : l’incontournable datte, mais aussi les noix de cajou (non salées), amandes, peuvent accompagner votre repas mais aussi du thé ou du café. Vous devez reconstituer votre stock de sucres rapides et lents.

La règle fondamentale reste la suivante : Mangez un repas équilibré, évitez ou limitez au maximum les excès mais surtout faites vous plaisir.

Ce livre vous aidera à mieux vous alimenter :

 

 

4. Je me tourne vers la spiritualité, la lecture, la culture

livre

« Je nourris mon âme et mon esprit à la place de mon estomac ». Voici votre credo pendant le mois de jeûne. Si la lecture du Coran est prescrite. Profitez de cette période de quiétude pour chasser la télévision de votre vie et la remplacer par plus de culture, lisez les grands auteurs classiques, alimentez votre esprit critique et votre coeur. Sortez de votre routine, allez voir des expositions, visitez des musées, l’institut du monde arabe… Bref, enrichissez-vous spirituellement et culturellement, cela vous fera voir ce monde autrement…

 

 

5. Je pense à ma générosité

Etre-genereux-c-est-bon-pour-le-caeur_exact441x300

Outre la Zakat, le don obligatoire payé par tous les musulmans qui en ont la capacité, Ramadan est une bonne période pour faire preuve de générosité. Partagez avec vos amis musulmans ou non, votre famille, vos voisins, des inconnus. Votre repas a été excessif, partagez-le, organisez une maraude pour nourrir les sans-abris, offrez-en une partie à la mosquée… Offrez-leur le meilleur de vous-même  que cela soit financier ou pas. Ouvrez votre porte et votre coeur aux autres pour (re)trouver une harmonie qui est en berne depuis des mois.

 

 

6. Je fais le bilan de mon année

bilan

Ramadan est le moment de faire les comptes. Avez-vous atteint les objectifs spirituels que vous vous étiez fixés, vous sentez-vous mieux dans vos bottes, avez-vous réalisé de bonnes actions ? Concentrez-vous sur le positif sans oublier vos efforts à faire. N’ayez pas peur d’évaluer à quel point vous avez réussi ou échoué mais ne soyez pas trop dur, vous pouvez toujours vous rattraper. Ne dit-on pas, après tout, que « Dieu est miséricordieux ».

 

 

7. Je m’hydrate matin et soir abondamment

water glass

 Il est vrai que le printemps et l’été sont en retard cette année mais on a facilement tendance à oublier une chose fondamentale : l’hydratation. En été comme en hiver, l’eau est indispensable à notre corps et encore plus lorsque vous jeûnez. Commencez et finissez vos repas par de l’eau. 70% de notre corps est composé d’eau, il faut donc recharger les batteries, cela vous laissera d’ailleurs plus d’énergie pour la journée.

 

 

8. Je réponds aux interrogations des non-musulmans avec le sourire

Musulmans, vous êtes les étendards de l’Islam, montrez-en le meilleur même si la faim vous tenaille.  Vous vous devez de rester calmes et souriants en toutes circonstances, malgré les remarques stupides de certains de ceux qui vous entourent, leur compassion légèrement too much ou leur agressivité. Mettez-vous à leur place, ils sont curieux, alors faites-leur découvrir la beauté de votre engagement. Et puis, qu’ils cherchent à comprendre ou vous vilipender, votre calme et votre sourire resteront vos plus belles armes.

 selfie-islamophobie-belgique-femme-voilée-3

Vous l’aurez compris, Ramadan est une période pour se consacrer à soi, à Dieu mais aussi aux autres. Organisation, sourire, générosité et compréhension de l’autre sont les maîtres-mots. N’hésitez pas à partager et expliquer la finalité de votre entreprise sans agressivité. Enfin, Ramadan n’est pas synonyme de congé sur la vie. Continuez à pratiquer vos activités habituelles et s’il le faut, décalez-les.

 

Pour aller plus loin :

Comprendre les règles de l’Islam :

Comprendre le Ramadan :

Maya
A propos Maya 60 Articles
Professeur de Lettres & Histoire, et Responsable de Publication chez Ôbelle Magazine, je suis femme d’abord, mère ensuite, ou l'inverse. Mon idéal : voyager et lire, flâner et écrire. Ma devise : Visiter les beautés du monde avant de s’occuper de l’être humain… Ma quête : l’acceptation de l’autre à travers la connaissance de soi: "Apprenez à vous connaître sans vous renier et vous vous élèverez." Me contacter : maya@obelle.fr

Laissez un commentaire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*