Comment Reprendre ses Études Quand On Travaille?

Reprendre ses études est une idée qui souvent semble lointaine. Vous avez envie de vous reconvertir ou de compléter votre formation ? Les bancs de la fac, du lycée vous attirent de nouveau. Cette fois-ci, vous êtes prêts à aller au bout de votre formation et obtenir ce diplôme que vous convoitez. Le hic ? Vous travaillez et vous souhaitez garder votre niveau de vie tout en poursuivant votre formation. Le beurre et l’argent du beurre, somme toute. Ne vous inquiétez pas, cela est possible. Voici quelques pistes pour y arriver.

1. Renseignez-vous

Avant de vous lancer, vous devez être au point sur la formation que vous souhaitez suivre. Est-ce la meilleure pour vous, vous mènera-t-elle à votre objectif ? D’ailleurs, quel est votre objectif ? L’avez-vous bien défini? Lorsque l’on reprend ses études, nous pouvons nous tromper, mais l’idéal est de ne pas faire les mêmes erreurs d’orientation qu’un jeune bachelier qui se lance dans l’aventure de l’université sans réellement savoir où il met les pieds. Par conséquent, vous devez avoir une vision à long terme :

salon-etudiants-025

Cette formation X complètera mes compétences dans le domaine Y et me permettra de travailler dans le secteur Z. A aucun moment, vous ne devez oublier votre but et vos intérêts. Vous n’avez pas de temps à perdre. Pour cela, n’hésitez pas à courir les salons réservés aux étudiants, à contacter les professeurs et responsables de la formation qui vous intéressent pour en savoir plus, mais aussi exposer votre projet de reprise.

Les contrats de professionnalisation sont de bons compromis 

La fac n’est pas la seule solution pour la reprise. Les cours du soir et les cours par correspondance vous offrent d’autres possibilités. Celle de vous former à votre rythme et avec moins de contraintes. Ainsi, le Conservatoire National des Arts et des Métiers (CNAM) vous offrent la possibilité de vous former en fonction de vos disponibilités. Après avoir choisi votre diplôme, vous pourrez valider une à une ses composantes et ce, sur plusieurs années. Vous ne pouvez pas vous déplacer dans une salle de cours ? Le Centre Nationale d’Enseignement à Distance (CNED) vous offre l’opportunité d’étudier depuis la maison.

Enfin, le web regorge de ressources de formation et notamment de MOOC, ces cours et formations sont très souvent gratuits et vous permettent d’acquérir des compétences. Par ailleurs, de plus en plus d’universités se lancent et proposent des formations à distance ou des MOOC universitaires. Aussi, le Collège de France propose régulièrement des conférences de cours intéressants et formateurs.

Vous pouvez également penser malin, les contrats de professionnalisation vous permettent de reprendre vos études. Du CAP au BAC+5, vous pourrez allier travail et études. En alternant, les deux, vous aurez la possibilité de garder des revenus et d’acquérir l’expérience nécessaire à votre reconversion. Cela vous permet un arrangement gagnant… Dans ce genre de parcours, la difficulté est de trouver un employeur. Si votre formation est en rapport avec votre travail actuel, essayez de négocier avec votre entreprise et votre école pour trouver un compromis.

2. Organisez-vous

agenda-1616853_640

Avant votre inscription, procurez-vous rapidement le volume horaire de la formation et si possible l’emploi du temps. Si vous souhaitez continuer à travailler, vous devrez à tout prix avoir une organisation sans faille. Enfants, travail, loisirs : tout devra être pensé, anticipé. Bien sûr, des imprévus sont possibles et arriveront sûrement ! Votre tâche consiste à avancer sans vous retrouver la tête sous l’eau. Vous devez optimiser vos temps d’activité – travail, cours, révisions, loisirs – et vos temps de repos. Si les premières semaines vous paraitront lourdes, votre corps s’habituera et vous savourerez d’autant plus les temps à ne rien faire.

Avec une organisation pointilleuse, vous serez moins tenté(e)s d’abandonner le cursus entrepris. La préparation en amont a des vertus psychologiques, votre mental sera plus à même de tenir le choc et surmonter les difficultés que vous rencontrerez en chemin. Attachez votre ceinture, ce chemin sera sans doute long. Et puis n’oubliez pas :

telechargement

3. Prenez le temps

Si pour vous, il est hors de question de prendre un congé sans solde ou démissionner, vous devrez tout de même prendre le temps pour réussir. Faire les deux en même temps peut vous rendre médiocre dans votre travail et vos études. Vous devrez donc prendre le temps et aménager votre « double cursus ».

Premièrement, s’ils vous prêtent une oreille attentive, parlez-en à vos supérieurs et tentez de négocier un aménagement de temps de travail. Cette flexibilité que vous proposerez pourra être un atout pour votre employeur : travailler quelques week-ends, réorganiser votre temps de travail sur le mois ou en fonction des périodes fortes et faibles peuvent être des options viables.

Vous perdez en quantité aujourd’hui pour gagner en qualité demain.

Deuxièmement, réduisez un peu votre temps de travail, pourquoi ne pas tenter de passer à 60 ou 80%, le temps de votre formation ? Remplacez un à deux jours de travail par un à deux jours de formation. Certes, vous perdrez une part de vos revenus mais si cette formation est couronnée de succès, peut-être pourrez-vous compenser ce manque à gagner? Autrement, vous perdez en quantité maintenant pour gagner en qualité plus tard : vous aurez des compétences supplémentaires à faire valoir sur le marché du travail.

Par ailleurs, si vous avez des enfants en bas âge, profitez de votre congé parental.  Vous avez décidé de vous arrêter pour vous occuper de votre ou vos enfants et si élever et éduquer un enfant est un travail à plein temps, il vous libère du temps libre, peut-être est-ce le moment de vous lancer dans votre reprise d’études. A raison de quelques heures par semaine, formez-vous. Cela vous permettra de garder le cap et maintenir une activité en dehors de l’éducation de vos enfants.

Enfin, utilisez vos heures de formation CIF, elles vous permettront de suivre une formation qualifiante et/ou diplômante tout en restant rémunérés. Attention, les formations ouvertes sont plutôt restreintes et votre employeur peut refuser de vous libérer.

4. Préparez-vous au choc générationnel

capture-decran-2016-10-16-a-13-13-39

Votre bac, vous l’avez eu en 2004. Vous reprenez en M1 en 2016, douze ans plus tard… Vos camarades ? C’est simple, vous étiez majeurs quand ils sont nés, vous avez connu les années 90 adolescents et eux vous parlent des Anges de la télé-réalité… Caricature ? Presque vrai ? Et bien, c’est à cela que vous vous exposez, au choc générationnel. Pendant, que vous pensez à votre journée de travail, à vos objectifs professionnels, à atteindre tout en trouvant le moyen de rendre vos travaux d’étudiant sans être épuisés ou que vous rêvez de journées de 25, 26, 27h ou plus, eux vous parlent de soirées et de leurs menus soucis. Agaçant.

Apprendre de tous, se remettre en question

Prenez du recul et soyez patient, pour beaucoup, le monde du travail se réduit à leur « job » étudiant, la vie en entreprise, les problèmes du quotidien et la réalité de la vie, ils ne connaissent pas encore tout à fait. Ils se contentent au mieux de l’idéaliser ou au pire de la craindre. Pour vivre au mieux cette reprise, deux choix s’offrent à vous. D’une part, vous pouvez vous agacer de leur naïveté et faire bande à part. Vous serez alors sur le credo :  » Ah, les jeunes… » Ou vous pouvez profiter au maximum de la situation et vous nourrir de ces échanges, du travail de groupe et c’est bien là que vous avez un rôle à jouer. Vous apporterez un regard d’expérience et eux auront pour vous un regard neuf et frais.

 workplace-1245776_640

5. Soyez motivé(e)

Pourquoi reprenez-vous vos études ? Gardez votre objectif en ligne de mire. Il doit toujours être clair dans votre esprit. Vos résultats seront bons seulement si vous savez exactement ce que vous voulez faire. Votre projet doit être bien défini et laisser la place à un plan B. Plus votre objectif sera précis, plus votre motivation sera grande.

Sans motivation, vous ne pourrez pas réussir. Une formation scolaire ou non est longue. Reprendre ses études, c’est partir pour de longs mois. Cela vous demandera un investissement très important. Si vous gardez une activité professionnelle, cela sera parfois épuisant et vous demandera une discipline importante dans votre vie pour les mois voire années à venir. Sans cela vous serez tenté(e) d’abandonner alors que cela vous demandera sûrement un investissement financier.

mathematics-1622448_640

Vous l’aurez compris, reprendre ses études est possible. Cela demande rigueur, motivation et organisation pour en surmonter les difficultés. Lancez-vous, seulement si vous êtes prêts à aller au bout. 

Pour aller plus loin :

Maya
A propos Maya 60 Articles
Professeur de Lettres & Histoire, et Responsable de Publication chez Ôbelle Magazine, je suis femme d’abord, mère ensuite, ou l'inverse. Mon idéal : voyager et lire, flâner et écrire. Ma devise : Visiter les beautés du monde avant de s’occuper de l’être humain… Ma quête : l’acceptation de l’autre à travers la connaissance de soi: "Apprenez à vous connaître sans vous renier et vous vous élèverez." Me contacter : maya@obelle.fr

Laissez un commentaire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*