Guérir de l’Acné : Ce Que les Dermatologues Ne Vous Diront Pas

Guérir de l'acné

              Vous avez tout essayé pour guérir de l’acné : Eaux précieuses, Biactol, Tétralysal, gel asséchant… Vous en êtes même venues à suivre le traitement contraignant Roaccutane, une fois, deux fois, voire trois fois depuis votre adolescence. Mais rien n’y fait !

On vous avait dit de ne pas vous inquiéter, c’est la puberté c’est rien, ça partira tout seul… A plus de 20 ans, la puberté est bien derrière vous, mais les boutons sont pourtant bel et bien là ! Et vous continuez à suivre des traitements dermatologiques, à dépenser des fortunes dans des crèmes américaines toutes plus révolutionnaires les unes que les autres. Vous voyez certes de petites améliorations ponctuelles sur votre peau, mais rien de transcendant : vous n’avez toujours pas la peau de bébé dont vous rêviez depuis toujours.

Sachez, très chères Ôbelles, que l’alimentation n’a pas qu’un impact sur votre bidon ! Le problème d’acné pourrait certes être hormonal, lié au stress, à la pollution etc. Mais également à ce qu’il y a dans votre assiette.

Alors, quels sont les aliments incriminés ?

Emmanuelle Haudegond, du blog Beauté Pure nous donne pas mal de secrets à ce sujet 😉

 

Le Sucre

Vous êtes accro au sucre, c’est votre péché mignon. Sucre au petit dèj, sucre à 10h, sucre à midi, au goûter, avant de dormir…Vous ne pouvez vous en passer. Le sucre pourtant, et plus généralement les aliments à fort indexe glycémique (qui élèvent trop fortement et rapidement le taux de sucre dans le sang, comme les pâtes blanches, les pizzas, le pain, les sodas…) bien qu’ayant des effets rapides sur l’énergie, stimulent la production d’insuline, ce qui produit de façon excessive du sébum, et qui cause ainsi des boutons disgracieux.

Il ne s’agit pas là de bannir définitivement et radicalement les produits sucrés et à fort indexe glycémique de votre alimentation, mais d’en réduire au maximum la consommation. Orientez vous davantage vers une alimentation plus crue (légumes, fruits…), et plus traditionnelle (moins de plats surgelés, de sauces toutes prêtes…), votre peau respirera !

Je vous conseille un très bon livre, qui vous donnera toutes les astuces pour diminuer, voire éliminer la présence du sucre dans votre vie :  NO SUCRE ! de Nicole Mowbray. Ce livre très bien écrit m’a beaucoup aidé pour ma part.

Le Gluten

 Le gluten se retrouve dans tous les aliments à base de protéines de blé et ses dérivés (orge, seigle, épeautre, avoine). Plus concrètement, on trouve du gluten dans le pain, les pâtes, gâteaux, pizzas…. Le problème du gluten, pour l’illustrer, est qu’il se colle aux parois de l’intestin et se détache ensuite très difficilement, ce qui détériore à terme la flore intestinale. Et si les intestins sont détériorés, cela crée des ballonnements, des maux de tête mais aussi des problèmes cutanés ! La peau fait partie des premières victimes de ce dysfonctionnement intestinal.

 

Le Lait

« Les produits laitiers sont nos amis pour la vie » : j’aurais tendance à remplacer « amis pour la vie » par « ennemis pour la peau » pour ma part. On nous rabâche depuis toujours que le lait nous apporte le calcium nécessaire à la bonne santé des os mais cet argument a ses limites :

  1. Une alimentation riche en fruits et légumes vous apportera tout le calcium dont vous avez besoin
  2. Les pays les plus touchés par les problèmes d’ostéoporose (maladie des os) sont paradoxalement les plus grands consommateurs de lait.

Bon nombre de personnes, adultes notamment, sont intolérantes au lait, sans le savoir. Le lait de vache est le principal coupable, parmi les différents laits existants. Les hormones contenues dans ce lait, ainsi que ses substances bio actives, auraient un impact direct sur la sécrétion d’insuline et donc la qualité de la peau.

Deux techniques principales pour savoir si vous êtes intolérantes au lait et au gluten:

  1. Éliminez de votre alimentation la consommation de produits laitiers pendant une dizaine de jours, puis de gluten pendant une dizaine de jours, et voyez l’état de votre peau, bien être général etc.
  2. Faites des analyses pour détecter médicalement les intolérances alimentaires (Le laboratoire Vavin si vous êtes en région parisienne pourra vous le faire pour une cinquantaine d’euros)

Si vous êtes accro aux produits laitiers, ne vous inquiétez pas, il existe de nombreuses alternatives au lait de vache, qui n’auront aucune incidence sur votre peau : tous les laits végétaux, beurres végétaux, yaourts de soja…Il existe également de nombreuses alternatives au gluten (produits à base de farine de coco…), et au sucre (le miel de Sidr pourrait être une des meilleures alternatives).

L’alimentation paléolithique pourrait d’ailleurs être un modèle d’alimentation envisagé. Je me mets au paléo est un excellent livre pour assurer une transition en 30 jours.

N’hésitez pas à partager cet article et à nous donner en commentaires les résultats de ces conseils sur votre peau, nous serions ravies de savoir qu’ils vous ont servis autant qu’à nous !

Naga
A propos Naga 60 Articles
Web-marketeuse, Fondatrice-Rédactrice en Chef de Ôbelle Magazine et Jeune Maman, je vis ma vie à 300 à l'heure. Diplômée d'Economie, passionnée d'écriture et de développement personnel, j'ai créé Ôbelle Magazine pour aider les Femmes à s'épanouir, autant sur le plan professionnel que personnel. Devenez la meilleure version de vous-même, "les freins à la réussite ne sont souvent que psychologiques"! Me contacter : naga@obelle.fr
Contact : Site web

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Masque visage maison contre l'acné, des recettes naturelles

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*