Méthode : Comment Parler en Public avec Aisance Immédiatement?

8 clés pour maîtriser l'art de la prise de parole en public

parler en public

Parler en public est rarement un exercice aisé, même pour les plus extraverties d’entre nous. Peur du jugement de l’autre, de dire des choses ridicules, de ne pas être compris… Que ce soit pour un exposé, un entretien d’embauche, un discours familial etc. nous avons tous, à certains moments, à nous exprimer devant plusieurs personnes. Comment donc paraître le plus naturel possible, et faire passer le message que nous souhaitons exprimer sans avoir la voix tremblante? Ôbelle Magazine vous dit tout ici :

1Choisissez une titre qui suscite la curiosité de votre public

Quel que soit le sujet que vous devez traiter à l’oral, faites en sorte que le titre de votre exposé soit hors du commun. Même si vous devez parler de la saison des cerises par exemple, trouvez un titre fort, prêt à marquer les esprits : « Comment les cerises ont changé ma vie » ou encore « 3 choses que je vais vous apprendre aujourd’hui sur les cerises, et qui illumineront votre journée ». Utilisez la figure de style la plus appropriée pour rendre votre sujet marquant ! N’hésitez pas à mélanger les genres, à exagérer les traits… L’idée est ici d’attirer l’attention de votre public

#2. Pensez à ce que vous pouvez offrir à votre audience

Ne vous focalisez pas sur ce que le public va penser de votre prestation, ou sur les mots que vous allez employer, mais davantage sur ce que vous pouvez apporter à votre audience. Qu’allez vous leur apprendre? Quelle émotion allez vous susciter en eux? Faites en sorte de marquer leurs esprits en parlant à leur coeur. Faites de votre mieux pour qu’ils se sentent concernés par le sujet que vous abordez. Que vous parliez de thématiques liées au développement personnel, à un dossier client important dans le cadre de votre travail, ou encore à la physique quantique, trouvez des ponts entre votre discours et à la vie/le travail de vos auditeurs. Amenez les à rêver, à se projeter, à penser à leur propre histoire. Qu’ils soient d’accord avec vous ou pas, faites en sorte que votre public réfléchisse. Touchez leurs émotions. En quoi votre discours pourra t-il leur permettre d’améliorer leur vie? D’être plus productif dans leur travail? De clore un dossier important? De réussir leur prochain examen? Telle doit être la question que vous devez vous poser lorsque vous préparez votre présentation.

#3. Faites une introduction-clé

Votre introduction déterminera votre discours. Si vous faites une introduction bateau, sans accroche intrigante, sans profondeur, il sera très difficile de ramener votre public à l’écoute par la suite. Commencez fort et bien. Donnez d’emblée les règles du jeu. Plongez-les dans votre monde. Apportez d’entrée de jeu des éléments importants, voire choquants. Adressez vous à eux. Même si tout le sujet porte sur votre personne ou sur vos réalisations, employez le vous. Par exemple : « vous êtes-vous déjà posé la question de savoir si… ». Tâchez de faire réfléchir votre public, de l’impliquer dans votre discours dès le départ. Racontez une anecdote personnelle choquante ou donnez des statistiques étonnantes ! Réveillez votre audience en les surprenant !

#4. Créez du suspense

Bien qu’il faille apporter des éléments cruciaux d’entrée de jeu, il ne s’agit pas non plus de déballer la fin de l’histoire dans la foulée de l’introduction. Faites en sorte de créer du suspense, des rebondissements, des surprises. Gardez en haleine votre public, suscitez en eux la curiosité. Donnez des éléments de votre discours de façon sporadique, de sorte qu’ils aient envie d’en savoir davantage tout au long de l’histoire. Car oui, quel que soit le sujet que vous devrez aborder, il vous faudra en faire un plan, une histoire, et une chronologie précise.

#5. Trouvez votre voix 

L’énergie que vous dégagerez, votre gestuelle, votre enthousiasme feront la réussite de votre discours. Soyez donc dynamiques, et cette attitude passera notamment par votre voix. Parlez fort par moment, doucement quand vous souhaitez introduire une dose de suspense. Exercez vous. Ici, il n’y a pas de secret. Pour maîtriser votre voix, et votre gestuelle, exercez vous chez vous, devant un miroir ou un proche. Réglez votre intonation, tâchez de ne pas être monotone. Votre dynamique emportera votre public avec vous. Attention néanmoins à ne pas trop en faire, et à adapter votre gestuelle à vos propos.

Astuce : Si vous avez le trac lorsque vous regardez les gens que vous ne connaissez pas, visez un point précis au fond de la salle et balayez du regard la dernière rangée. Si vous vous adressez à un petit comité, ciblez un point entre les deux yeux des personnes que vous avez en face de vous. Recherchez un visage avenant et revenez vers ce visage régulièrement. Certaines personnes semblent impassibles, ne vous laissez pas intimider. Il s’agit souvent simplement d’une expression naturelle, qui ne traduit en rien leurs pensées. Et quand bien même elles ne seraient pas intéressées, pensez à ce que vous pouvez faire pour les ramener sur votre champs d’action.

#6. Insistez sur les concepts-clés

Trouvez une phrase d’accroche que vous souhaitez transmettre à vos auditeurs, et qui conclura ensuite votre discours, et répétez là à plusieurs reprises : en début, en milieu et en fin de discours. Une phrase qui marquera les esprits, et sera comme un refrain à vos propos. Une phrase courte, et poignante. Un concept clé. Le champs est vaste, les exemples peuvent être multiples. Laissez court à votre imagination.

#7. Ne vous prenez pas trop au sérieux

Quel que soit l’enjeu de votre discours, il n’est jamais vital! Ne vous prenez donc pas trop au sérieux. Même si vous devez traiter d’un sujet à importance capitale, sachez rire de vous; rire des autres aussi d’ailleurs, mais gentiment! Si vous parvenez à faire rire votre audience, c’est jackpot! Le discours est réussi. Mais cela ne doit pas non plus être un objectif primordial. Trouvez le juste milieu. Gardez à l’esprit que vous devez, vous aussi, passer un bon moment. Quoi de mieux que le rire pour ce faire?

 

#8. Votre discours ne représente pas votre personne

Quoi qu’il en soit, gardez en tête que vos mots ne représentent pas votre personne. Vous ne pouvez pas, dans un temps limité, étaler toute votre vie, et tous vos points de vue, et ce n’est pas le but non plus. Si votre public adhère à votre opinion, tant mieux. Sinon, tant pis. Sachez dissocier votre discours de votre personne, et vous détacher de vos mots. Bien sûr, vos propos doivent correspondre à votre façon de penser et vos idéaux, mais apprenez à accepter le fait que vous ne pourrez pas plaire à tout le monde de toute façon, donc affirmez quoi qu’il en soit vos idéaux, tout en restant politiquement correct! C’est tout un art!

Avec ces éléments en tête, vous réussirez votre prise de parole en public à 100%! Plus vous ferez de présentations orales en public, plus vous préciserez votre talent d’orateur(trice). Profitez donc de chacune des occasions qui s’offrent à vous pour prendre la parole en public, vous ressentirez de moins en moins le trac du départ.

 

 

 

Naga
A propos Naga 60 Articles
Web-marketeuse, Fondatrice-Rédactrice en Chef de Ôbelle Magazine et Jeune Maman, je vis ma vie à 300 à l'heure. Diplômée d'Economie, passionnée d'écriture et de développement personnel, j'ai créé Ôbelle Magazine pour aider les Femmes à s'épanouir, autant sur le plan professionnel que personnel. Devenez la meilleure version de vous-même, "les freins à la réussite ne sont souvent que psychologiques"! Me contacter : naga@obelle.fr
Contact : Site web

Laissez un commentaire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*