Le Pagne Wax N’est Pas Africain!

Les origines du pagne africain sont loin de ce que vous pensez

Wax n'est pas africain

                 Si je vous dis « pagne » ou « wax », à quoi pensez vous ?  Sans doute à « Mama Benz », Afrique de l’Ouest,   boubous, « un dimanche à Bamako »…

Et si je vous demande d’où provient le wax ? Les réponses pourraient être proches des termes évoqués ci dessus. L’origine du wax est pourtant bien éloignée de tout cela. Bien qu’il soit majoritairement porté par les femmes d’Afrique de l’Ouest aujourd’hui, le tissu puise ses racines très loin des terres africaines…

Où est-ce que ça a commencé

Tout a commencé en Indonésie, avec l’application de couleurs et de cire chaude (wax en anglais) sur du tissu, dans le but d’obtenir différents motifs et contrastes de tons juxtaposés. Ce tissu, nommé Batik, est alors largement utilisé localement.

Les Néerlandais, anciens colons de l’Indonésie,  entrent en guerre sur le territoire indonésien début 19ème siècle. Ils font venir des tirailleurs de ce qui était alors appelé « Côte de l’Or » (actuel Ghana). Ces tirailleurs proviennent majoritairement de l’ethnie Ashantis.

De retour au pays, les Ashantis apportent quelques souvenirs. Le batik est alors introduit en Afrique. Une entreprise belge développe dans le même temps un système d’automatisation de production du dit tissu. Mais cette imitation du batik ne plaît pas aux javanais, car de petites imperfections font surface. Ces imperfections sont vues comme une marque d’originalité en Afrique de l’Ouest. De là né le pagne africain,  également appelé Wax.

Les néerlandais y voient une idée de commerce. L’entreprise Van Vlissingen & Co. (aujourd’hui Vlisco) voit le jour en 1846. Le wax hollandais se développe. Les anglais y voient une niche. Le wax anglais se positionne en concurrent principal, notamment au Togo et au Ghana. Africa’s fabric is Dutch (NYT)

Les différents types de Wax

Il existe différents types de wax : wax hollandais, Super soso, Real wax, Khanga et Imitation wax.

Le wax hollandais est considéré comme étant de meilleure qualité que les autres. La technique de fabrication de ce wax est la même que celle du batik traditionnel, mais de façon mécanique. Les motifs de base sont gravés sur deux rouleaux de cuivre par dessus lesquels de la cire est appliquée. Le tissu est ensuite trempé dans une teinture à l’indigo.

wax

Aujourd’hui, au delà de l’Afrique subsaharienne, le wax se démocratise sur tous les continents. Les stars américaines et grandes marques de prêt à porter de luxe s’y mettent. La mondialisation par le Sud est en marche. Au delà de la beauté du tissu, le pagne africain revêt une symbolique forte pour les Femmes qui le portent comme expliqué dans cet ouvrage complet :  Le pagne africain et sa symbolique.

Dites nous en commentaires d’où vous pensiez que le wax provenait, on serait ravie de vous lire :)

Naga
A propos Naga 60 Articles
Web-marketeuse, Fondatrice-Rédactrice en Chef de Ôbelle Magazine et Jeune Maman, je vis ma vie à 300 à l'heure. Diplômée d'Economie, passionnée d'écriture et de développement personnel, j'ai créé Ôbelle Magazine pour aider les Femmes à s'épanouir, autant sur le plan professionnel que personnel. Devenez la meilleure version de vous-même, "les freins à la réussite ne sont souvent que psychologiques"! Me contacter : naga@obelle.fr
Contact : Site web

Laissez un commentaire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*